Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Droit du travail > Mentir sur son expérience professionnelle est une cause de licenciement

Mentir sur son expérience professionnelle est une cause de licenciement

Le 01 mars 2016
Mentir sur son expérience professionnelle est une cause de licenciement
La jurisprudence se montre de plus en plus sévère à l'encontre des salariés donnant des renseignements inexacts dans le cadre de leur embauche
La croyance populaire veut que le Conseil de Prud'hommes soit traditionnellement plus favorable au salarié. En effet, plus de 70 % de ses décisions donne raison à ces derniers.

Cependant, cette juridiction sait également se montrer sévère à l'encontre du salarié, lorsque celui-ci fournit à son futur employeur de fausses informations sur ses qualifications ou son expérience professionnelles.

C'est ainsi que la Cour de Cassation, dans un arrêt du 25 novembre 2015, a donné raison à un employeur ayant licencié un salarié, après avoir appris que celui-ci lui avait menti sur son expérience professionnelle.

En effet, ce salarié avait mentionné une expérience dans le même secteur d'activité chez un concurrent.

Son employeur, ayant découvert que cette expérience n'existait pas, a donc licencié le salarié pour faute grave.

La Cour de Cassation a validé ce licenciement, en indiquant qu'en dissimulant la réalité de son expérience professionnelle lors de son embauche, alors que celle-ci était déterminante pour l'employeur, le salarié s'est rendu coupable de manoeuvres dolosives, justifiant ainsi son licenciement.

Cette décision est à rapprocher de celle rendue le 25 juin 2010 par la Cour d'Appel de Lyon, qui avait retenu une solution similaire pour un salarié ayant menti sur l'obtention d'un diplôme.

Le temps des CV "bidonnés" semble donc révolu ...

Cette actualité est associée aux catégories suivantes : Droit du travail

4 04.75.97.43.24 3 04.75.97.23.92 Demandez à être rappelé
Mentions légales +